Harmonie

Les bases


INTERVALLES

Qualificatifs et coincidences

Les intervalles à connaitre impérativement :

Fondamentale - tierce mineure : 1 ton et demi / Fondamentale - tierce majeure : 2 tons
Fondamentale -quinte diminuée: 3 tons Fondamentale - quinte : 3 tons et demi
Fondamentale - septième mineure : 5 tons Fondamentale -septième majeure : 5 tons et demi

NOTIONS ELEMENTAIRES

La gamme majeure comprend 5 tons et 2 demi-tons diatoniques, ils sont agencés de la manière suivante :




N.B. : Le demi-ton diatonique est celui placé entre deux notes de noms différents

En tenant compte de ce modèle et au moyen des différentes altérations, on peut ecrire 15 gammes majeures :
une sans altérations (C majeur) ; sept avec dièses (G, D, A, E, B, F# et C# majeur) ; sept avec bémols (F, Bb, Eb, Ab, Db, Gb et Cb majeur).

TETRACORDES

On remarque une symétrie par rapport au centre de la gamme. On peut donc la diviser en deux parties identiques, puisque toutes deux contiennent quatre notes conjointes sur un intervalle de 2 tons et 1/2 selon la progression 1 ton, 1 ton, 1/2 ton.

Ces deux ensembles de quatre notes sont appelés TETRACORDES.
La valeur d'un tétracorde étant invariable, le tétracorde inférieur de la gamme de C va devenir le tétracorde supérieur d'une autre gamme.

En se référant à l'exemple ci-dessus, on constate que la dernière note du tétracorde supérieur porte le même nom que la première du tétracorde inférieur. On peut en déduire que la gamme qui a pour tétracorde supérieur le tétracorde inférieur de la gamme de C c'est la gamme de F. De la même façon, on peut affirmer que le tétracorde supérieur de la gamme de C sera le tétracorde inférieur de la gamme de G.

RELATIVES

La gamme majeure naît à partir de 3 sons générateurs appelés notes tonales :

Le son générateur principal (C)
Sa quinte inférieure (F)
Sa quinte supérieure (G)

Pour obtenir une gamme mineure il suffit de rendre mineure la tierce de chacun de ces sons :


On constate que dans la gamme mineure de C la séquence des intervalles devient la même que dans la gamme majeure à partir du Eb (1-1-1/2-1-1-1-1/2) ; si l'on commence par Eb on obtient une gamme majeure formée des mêmes sons que la gamme mineure. Ces deux gammes sont dites relatives. Toute gamme majeure possède une gamme relative mineure et est elle même relative de cette gamme mineure. Elles auront le même nombre d'altérations (la même armure à la clé). La gamme mineure ainsi définie est dite Gamme mineure naturelle.

Pour trouver le ton mineur relatif, il suffit de descendre d'une tierce mineure en dessous de la tonique du ton majeur. Pour trouver le ton relatif majeur, il faut procéder inversement, c'est-à-dire monter d'une tierce mineure sur la tonique du ton mineur.

HARMONISATION DE LA GAMME MAJEURE

LES ACCORDS

On utilise au minimum 3 sons pour un accord, l'intervalle de tierce étant considéré comme l'élément constitutif de l'accord.

On décide d'harmoniser une gamme en accords, la gamme de C par exemple

tierce_maj_quinte_juste

Fig. 1 : On constate que l'intervalle entre C et E est de 2 tons et que l'intervalle entre C et G est de 3 1/2 tons. C'est la structure de l'accord majeur => fondamentale-tierce-quinte (F/3/5). Dans la gamme de C on retrouve cette structure pour F et G

tierce_min_quinte_juste

Fig. 2: On constate que l'intervalle entre D et F est de 1 1/2 ton et que l'intervalle entre D et A est de 3 1/2 tons. C'est la structure de l'accord mineur => fondamentale-tierce mineure -quinte (F/3m/5). Dans la gamme de C on retrouve cette structure pour D, E et A



tierce_min_quinte_bemol

Fig. 3: On constate que l'intervalle entre B et D est de 1 1/2 ton et que l'intervalle entre B et F est de 3 tons. C'est la structure de l'accord diminué => fondamentale-tierce mineure-quinte diminuée (F/3m/b5) Dans la gamme de C on retrouve cette structure pour B

On obtient donc l'harmonisation suivante :




C - Dm - Em - F - G - Am - B diminué

et plus généralement :




I M - IIm - IIIm - IVM - VM - VIm - VIIdim.

ainsi la gamme de D s'harmonisera de la manière suivante :
D - Em - F#m - G - A - Bm - C# dim.
Et avec la gamme de F :
F - Gm - Am - Bb - C - Dm - E dim.

SUBSTITUTION DIATONIQUE

La substitution consiste à jouer un accord à la place d'un autre. La règle veut qu'on puisse jouer le IIIème degré à la place du Ier par exemple. Voyons pourquoi c'est possible avec la gamme de Cmajeur comme exemple :

Mon accord de degré I est le CM7 il est composé des notes suivantes :
C E G B

Mon accord de degré III est le Em7 il est composé des notes suivantes :
E G B D

Si on analyse la composition de ces deux accords, on s'aperçoit qu'ils ont trois notes communes, E G et B. La règle me dit que je peut jouer le degré III à la place du degré I or le degré III comporte un D dans notre exemple. Que représente le D pour C (fondamentale de l'accord de degré I) ? C'est tout simplement sa neuvième (seconde à l'octave). On peut en conclure que Em7 peut être considéré comme un CM7/9 sans fondamentale. Il en va de même pour tous les degrés dans toutes les tonalités, on pourra substituer chaque accord par l'accord situé deux degré au dessus dans l'échelle diatonique.

Généralité





POUR
III I
IV II
VII V
Sommaire

Partenaires